A noter ...

icone coche
publié le 15 mai 2015

Le Festival 2015 se déroule du
02 août au 15 août 2015






Photos du Festival

Diaporamas





9 000 visites de ce site entre mai et fin août et plus de 20 000 sur l'année.
Pensez-y si vous décidez
de nous soutenir !

[ voir notre page de Soutien ]

compteur total nombre de visite sur ce site
depuis le 21/04/2006.



Météo du Festival

Freemeteo.com





Mises à jour

vendredi 15 mai 2015

Mise en ligne du site 2015

lundi 24 novembre 2014

Thème de la saison 2015.

samedi 15 novembre 2014

Fin de la saison 2014.

mercredi 06 août 2014
mardi 22 juillet 2014
lundi 21 juillet 2014
mercredi 02 juillet 2014
mercredi 11 juin 2014
samedi 07 juin 2014

Mise en ligne d'un nouvel habillage du site

dimanche 27 avril 2014
vendredi 25 avril 2014

Mise en ligne du site 2014
Programme 2014
    ( .zip , 99.3 Ko)

lundi 23 décembre 2013

Fin de la saison 2013, pré-annonce 2014


...........................................

Précédemment, le site avait déjà été mis à jour dix-sept fois depuis sa création, le...

vendredi 21 avril 2006

Comme vous pouvez le constater, cette année nous nous sommes ouverts sur le monde en nous reliant à la grande "toile" universelle moderne : le web. C'est une réalisation entièrement bénévole d'un de nos nouveaux membres qui a bien voulu mettre ses compétences à notre service.

Cet "outil", tel est notre souhait, devrait nous permettre une gestion plus efficace de la préparation du Festival dans ses parties moins "visibles" : élaboration des documents, relais et acheminement des informations vers le Festival de Wallonie et l'exploitation de nos archives.

Petit à petit, vous y retrouverez une bonne partie de notre patrimoine (artistes, concerts, documents, ...) ainsi qu'une section privée, réservée aux membres de l'association du Festival, où les activités internes trouveront un support moderne pour leurs suivis.


 

Festival Musical de Stavelot

membre du Festival de Wallonie

Saison 2015

  

« Musique et Pouvoir[s] - Pouvoirs de la Musique »

Cinquante-huitième saison



Comment ne pas être interpellés par l'image que vous découvrez ? Un poing levé, celui de l'oppresseur qui écrase la musique, mais dont les notes parviennent à s'échapper dans une sorte d'euphorie ; ou celui de la force bienveillante, qui soulève la musique à bout de bras pour nous en offrir les innombrables trésors...

L'affiche de ce 58e Festival de Stavelot décline de multiples manières la notion de « pouvoir » dans la musique. Comme Marin Marais, Mozart ou Beethoven, des compositeurs ont été soutenus par des Princes mélomanes. D'autres, au contraire, comme Chostakovitch, bravent avec courage ceux qui veulent les réduire au silence. Et l'oppression n'est pas que politique... Mais la musique peut ainsi mettre l'homme debout. De plus, certains compositeurs lui confient souvent leurs peines les plus intimes ou leurs joies les plus vives. Leurs émotions engendrent alors celles des interprètes et des auditeurs, dans un exaltant partage. La musique peut encore sonder l'âme, approfondir la méditation, consoler... Voici donc de quoi séduire un public sensible et curieux, dans un cadre historique privilégié.

Si le thème du Festival de Wallonie 2015, « Musique et Pouvoir(S) », intrigue, celui de Stavelot, « Les Pouvoirs de la Musique », le décline en le complétant. Cet intitulé se veut à la fois historique, humaniste et émouvant. Vous le découvrirez lors de la conférence que donnera notre directeur artistique, Jérôme Lejeune, avant les deux premiers concerts du soir à l'abbaye. Nul doute que cette heure privilégiée nous préparera tous à une écoute plus avertie des oeuvres proposées !

Un musicien incontournable sur la scène internationale est choisi comme invité d'honneur : le pianiste et compositeur turc Fazil Say, dont on connaît le courage face au pouvoir en place dans son pays. L'homme et l'artiste illustrent donc parfaitement notre thème.
A Stavelot, c'est le talent du compositeur qui sera mis en exergue, lors du concert du 13 août.

Les artistes, comme toujours, ont été invités avec soin. Vous reconnaîtrez peut-être dans l'Opus Anglicanum, d'anciens petits chanteurs du King's College Choir of Cambridge! L'ensemble Vox Luminis est aujourd'hui applaudi dans le monde entier et le Festival de Wallonie est heureux de le voir s'arrêter, cette année, dans chacune de ses branches. Frank Braley, Gérard Caussé et leur ami Claude Aufaure rendront hommage à Chostakovitch et à sa résistance, face au totalitarisme soviétique...

Notre Festival, vous le savez, a toujours été attentif aux jeunes artistes. Vous en découvrirez beaucoup, et non des moindres, notamment en clôture de notre saison. Deux ensembles de chambre, lauréats du Festival Musiq'3 à Flagey en 2014, sont invités en concert du matin. Et les dernières soirées nous permettront d'applaudir de très brillants, et parfois très jeunes musiciens qui ont déjà récolté une moisson de prix et de « Victoires ».

Le spectacle « Famille » du Festival de Wallonie s'intitule Okilélé. Confié à la même équipe que celle de l'inoubliable Brundibár, ce concert-spectacle nous raconte la résurrection, par la musique, d'un petit être « pas beau », peu gâté par la vie.
Ah ! les pouvoirs de la musique ...

Autre découverte, celle d'un nouveau cadre pour certains de nos concerts : l'Espace Culturel des Capucins.
L'ancienne Chapelle des Capucins, érigée à la fin du 17e s., méritait une profonde restauration et c'est chose faite. Il ne manque plus que quelques généreux sponsors pour la réfection des orgues et Stavelot pourra s'enorgueillir d'avoir sauvé, une fois de plus, un fleuron de son patrimoine.
Nous vous y convions à deux reprises : le lundi 3 août à 11h00 et le jeudi 6 août à 18h00, pour le concert d'ouverture des Master classes dont le succès ne se dément pas.

Le Service Communication de notre fédération travaille intensément pour soigner notre image, avec des outils performants correspondant aux exigences actuelles. Il a été décidé de centraliser le détail des programmes des différents festivals qui constituent le Festival de Wallonie. C'est pourquoi,

dès le mois de mai, vous trouverez notre programme détaillé, 58e saison, sur le nouveau site du Festival de Wallonie .

En attendant, les différentes sections du site sont là pour vous faire découvrir le festival : son histoire et son organisation, le tarif des concerts, les réservations, etc...

Vous le voyez : les surprises et les découvertes seront nombreuses cette année encore, car malgré les lourds soucis qui pèsent sur la culture, aujourd'hui plus que jamais, nous avons voulu vous offrir une programmation de haute qualité. Mais si nous sommes toujours soutenus par les pouvoirs publics et privés, votre soutien personnel nous est particulièrement précieux, tant sur le plan moral que financier.

Voulant toujours améliorer le confort des auditeurs et des artistes, et après la climatisation et les nouveaux sièges dans le Réfectoire des Moines, "Les Amis du Festival" offrent cette année un nouvel équipement de sonorisation et d'éclairage de nos podiums.
Si vous voulez rejoindre notre association "Les Amis du Festival" (voir notre page Soutien), vous pouvez lui verser votre cotisation de 65 ¤ (ou plus...) sur leur compte   BE44 0010 8450 3345 .

Pour en revenir à la Musique, nous espérons que, parmi tous ses pouvoirs, elle nous permette de vous retrouver nombreux cet été : c'est là, et très sincèrement, notre voeu le plus cher !



A très bientôt donc,


Suzanne Micha - Présidente du Festival de Stavelot


A la découverte de l'invité d'honneur du Festival de Wallonie 2015 ...


Fazil Say (TUR.), pianiste & compositeur

Portrait de Fazil Say

Grâce à ses extraordinaires talents pianistiques, Fazil Say touche, depuis vingt-cinq ans, public et critique d'une manière devenue rare dans un monde de la musique classique de plus en plus formaté. il commence le piano au Conservatoire d'Ankara chez Mithat Fenmen et se perfectionne ensuite auprès de David Levine à Dusseldorf et à Berlin. En 1994, il remporte le prix du Concours international « Young Concert Artists » à New York, ce qui lui permet de jouer avec tous les orchestres américains et européens les plus réputés, sous la direction de nombreux grands chefs.

Fazil Say est né à Ankara en 1970. il commence ses études de piano au Conservatoire d'Ankara chez Mithat Fenmen qui l'encourage à improviser tous les jours sur des thèmes du quotidien avant de s'atteler aux indispensables exercices et études. C'est sans nul doute dans ce contact régulier avec des processus de création et des formes libres qu'il faut chercher l'origine de l'immense talent d'improvisateur et de la vision esthétique qui font de Fazil Say le pianiste et le compositeur qu'il est. Il se perfectionne ensuite auprès de David Levine à Dusseldorf et à Berlin. En 1994, il remporte le Concours international « Young Concert Artists » à New York, ce qui lui permet de jouer avec tous les orchestres américains et européens les plus réputés, sous la direction de nombreux grands chefs.

Fazil Say se produit depuis sur tous les continents. il mène également une carrière de musicien de chambre, notamment avec la violoniste Patricia Kopatchinskaja ou le Quatuor Borusan d'istanbul. Ces dernières années, il a été artiste en résidence au Konzerthaus de Dortmund, au Konzerthaus de Berlin, au Festival de Schleswig-Holstein, ou encore à Paris, Tokyo, Meran, Hambourg et istanbul.
Ses enregistrements de Bach, Mozart, Beethoven, Gershwin et Stravinsky ont été encensés par la critique et lui ont valu de nombreux prix. Depuis 2003, Fazil Say enregistre exclusivement pour Naïve.

FESTiVAL DE WALLONiE - 2015 ,    « Musique et Pouvoir(S) - Pouvoirs de la Musique »

Un des pouvoirs de la musique, c'est de transmettre à son auditeur des sensations de joie, d'émerveillement, voire parfois de nostalgie selon l'½uvre écoutée. Ne dit-on pas que « La musique adoucit les m½urs » ? Bien plus, elle peut même soigner : depuis l'Antiquité elle est utilisée à des fins thérapeutiques. Elle n'est donc pas seulement là pour distraire, elle peut aussi avoir d'autres fonctions et, notamment, devenir un facteur d'émancipation, mais de dépendance aussi.

Ses rapports avec le pouvoir sont multiples. Cette notion seule de pouvoir est très large, elle recouvre en réalité plusieurs aspects : politique, religieux, économique, culturel et, comme dit plus haut, émotionnel...

La musique et les musiciens ont toujours joué un rôle ambivalent dans la collectivité, le plus souvent soumis au pouvoir et à ses normes, mais revendiquant parfois une volonté d'existence propre.

Jusqu'au XiVe siècle, la musique est principalement aux mains des religieux. Ensuite, sous l'impulsion de la classe moyenne nouvellement créée, elle entre dans le cercle de l'argent et de ceux qui le gèrent. Ainsi, musique et pouvoir économique deviennent irrémédiablement liés, et nombreux sont les exemples de musiciens se déplaçant d'une Cour à l'autre ou d'un Régime à l'autre. Paradoxalement, la musique est aussi « Révolution », celle qui, parfois, rend le changement possible, comme ce fut le cas avec Théodorakis et la dictature des Colonels en Grèce.

Au XXe siècle, grâce aux développements des technologies, la musique se démocratise et est rendue accessible au plus grand nombre. Dans certaines régions du monde, au Venezuela par exemple, elle est utilisée en programme pédagogique pour les enfants défavorisés, comme solution de rechange à la pauvreté et à la criminalité.

 Claire Ringlet    Secrétaire artistique du Festival de Wallonie